Interviw – Cissé, l’homme à la jambe de bois

djibril_cisse_002

Djibril Cissé, désormais ex-joueur de l’OM, a signé récemment au Panathinaikos,un club grec, afin de redonner de l’élan à sa carrière footballistique, qui s’essoufle quelque peu depuis son départ de l’AJ Auxerre. Je me trouve actuellement près de l’aéroport qui a vu atterir le jet de Djibril Cissé, nous sommes au milieu d’un bain de foule et les fans du Panathinaikos laissent éclater leur joie.

Goloum : Bonjour monsieur Cissé, alors comment se passent vos premières heures dans la cité héllénique?

Djibril Cissé : C’est fantastique, les supporters sont merveilleux, ça fait plaisir de voir autant d’enthousiasme autour de moi.

Goloum : Il parait même que vous avez déjà votre petit surnom?

Djibril Cissé : Oui, »La jambe de bois ».

ciss01

Goloum : Une petite explication?

Djibril Cissé : Ben c’est simple, j’ai une frappe puissante.

Goloum : Ah d’accord, moi qui croyais que c’était en rapport avec vos multiples fractures…

Djibril Cissé : Non, pas du tout, d’ailleurs l’OM et moi avons pris nos précautions là dessus, je suis ici pour la présentation, mais j’ai signé mon contrat par fax, c’est plus sûr, vous savez, on est jamais à l’abri d’une mauvaise chute.

Goloum : Vous vous êtes bien intégré alors, vous allez même vous teindre les cheveux en vert, comme les couleurs du club?

Djibril Cissé : Oh vous savez, à 4 millions d’euros de salaire par an, je me trempe les fesses dans un pot de peinture s’il faut.cissé_200606073938.2

Goloum : Vous avez signé ici pour relancer votre carrière, peut-être visez vous l’équipe de France?

Djibril Cissé : Ah non, je crois pas, le championnat grec, c’est pas vraiment du foot.

Y’a des cages, de la pelouse, des tribunes, ça ressemble à du foot, mais c’est pas du foot. En signant ici, je pense plutôt à ma carrière de mannequin, pour l’instant, c’est des marques bidons comme H&M mais je compte bien sur la générosité des Grecs pour me lancer définitivement.

Goloum : Ah, vous envisagez donc une reconversion?

Djibril Cissé : Et comment! l’avantage pour moi, c’est que dans le mannequinat, on a pas besoin de ses jambes.

Goloum : Effectivement, mais vous ne craignez pas la réaction des supporters?

Djibril Cissé : C’est pas mon problème, ils m’ont pris pour 4 ans, ils me garderont, je peux vous l’assurer.

Goloum : Eh bien pour finir, je voulais faire passer un petit message à Raymond Domenech, mais finalement, je m’adresserai plutôt à Lacroix ou Dior.

En tout cas, monsieur Cissé, merci d’avoir répondu à toutes nos questions et bonne chance pour la suite.
Je quitte donc l’aéroport, où je laisse
Djibril Cissé, sans maillot ni protèges tibias, mais vêtu de H&M de la tête aux pieds, se préparant sans doute déjà à sa prochaine reconversion, me dis-je.

Merci d’avoir écouté cet interview et à très bientôt sur Délire du Net.

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.