Interview – Philippe Lucas, ou le musclor des océans

p.lucas-un-vip-pour-direct-energie-1

Aujourd’hui chers lecteurs, on se rend au domicile de Philippe Lucas, le célèbre entraineur de natation qui a notamment entrainé la championne Laure Manaudou.Je tape à la porte et c’est Philippe Lucas en personne qui m’ouvre, ou plutôt devrais-je dire sa main gauche, l’autre étant occupée à soulever un énorme haltère. Il a d’ailleurs des poids accrochés aux mollets, et une ceinture de plombs comme celle qu’ont les plongeurs.Au vu de mon étonnement, il m’explique que les poids sont destinés à dynamiser ses mollets et que la ceinture, il la porte depuis l’âge de quatre ans.Je m’installe sur le transat situé dans son jardin, à côté de sa piscine, à l’intérieur de laquelle, il se jette instantanément, effectue huit longueurs avant de venir s’assoir sur une chaise près de mon transat.Quelques minutes plus tard, ou plutôt quelques heures plus tard, Philippe Lucas reprend son souffle, on peux commencer l’interview:

Goloum : Bonjour monsieur Philippe Lucas, heureux de faire la connaissance d’un champion qui a dévoilé tant de talents à travers la France!

Philippe Lucas : Oué, je dois dire que sans le travail que j’ai fournis pour emmener Laure au plus haut niveau, les gens se promèneraient encore avec des T-shirt « France championne du monde 98 » Hahaha!

Goloum : Justement en parlant de Laure Manaudou, vous suivez un peu son actualité?

Philippe Lucas : non.

Goloum : On parle d’une reconversion dans le mannequinat, vous y croyez?

Philippe Lucas : Ben comme dirait  Patrick sébastien, tant qu’il y a de la vie il y a de l’espoir! cela dit, vu qu’elle est taillée comme un homme, je parierai pas trop sur ça si j’étais elle. A part si elle veut se lancer dans la promotion d’articles de musculation, je verrais bien une photo d’olivier mine avec marqué « avant » et une photo de Laure avec marqué « après », c’est sûr que là, ça boosterait les ventes!

Goloum : Vous gardez une certaine rancoeur envers Laure Manaudou?

h-20-1070744

Philippe Lucas : Et pourquoi ça? je me suis engraissé des années sur son dos, je pourrais acheter le cannet en roussillon tout entier avec tout ce qu’elle m’a rapporté!

j’avais un pourcentage sur tout ce qu’elle perçevait, ma foi, il est pas con le Philippe! mais bon maintenant arrêtez de me faire chier avec ça et pis c’est tout!

Goloum : Justement vous êtes actuellement l’égérie de la marque « direct energie »? vous vous lancez dans la publicité?

Philippe Lucas : Egérie toi même! non mais tu m’as pris pour une gonzesse?! touches moi ces gros biscottos! ça c’est du mâle! si je fais cette pub, c’est juste pour m’engraissez encore comme un gros porc, si je renfloue pas mes caisses, qui va m’acheter de la fonte à moi? j’en ai besoin si je veux pas (re)devenir une gonzesse!

Et il se jette comme une torpille dans la piscine, sprint durant quatre allers et retours et revient s’assoir, un peu fatigué, mais pas trop quand même.

Goloum : Ah pourtant les gens pensaient que vous vous engagiez en faveur du développement durable…

Philippe Lucas : Développement durable? c’est quoi cette merde? moi je me suis acheté des chinois qui pédalent jour et nuit, j’ai l’électricité et l’eau chaude en continue et en plus ça pollue pas et c’est renouvellable!

633192

Goloum : Vous êtes sérieux?

Philippe Lucas : Quoi, sur le fait que c’est renouvellable? bien sûr que si, des chinois y’en a des milliards, si tu veux je peux même t’en acheter, y’a des enchères en ce moment sur ebay. Par contre fodra que tu te débrouilles pour le pot et la gamelle mais on trouve ça facilement à city zoo; personnelement j’ai trouvé tout ce qu’il me faut aux puces.

Goloum : Donc, si je comprends bien, vous utilisez des êtres humains pour fabriquer de l’électricité?

Philippe Lucas : Allez de suite, les grands mots! c’est des chinois, ils ont le choix entre coudre des vêtements inflammable et me fabriquer de l’électricité, les miens ont choisis et pis c’est tout. En plus dans leurs fabriques, ils ont faim et ont soif, alors que moi je les hydrate régulièrement avec les bombes que je m’envoie dans ma piscine!

Goloum : Et bien merci d’avoir répondu à toutes nos questions et bonne chance pour la suite de votre carrière.

Dès la fin de ma phrase, il se précipite sur une barre de tractions, en fait une dizaine, avant de se jeter sur la porte sur laquelle il fait l’arbre droit et m’ouvre avec ses pieds. Je sors non sans étonnement, me retourne, mais la porte est déjà close. Néanmoins, à travers celle ci, je peux entendre Philippe Lucas crier: « Jiang Li! pédale plus fort, il fait bientôt nuit! » Je m’en vais donc définitivement avec la satisfaction du devoir accompli, merci et à bientôt pour de nouveaux interviews sur Délire du Net!




Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.