Interview d’une gamine alcoolique qui fume et se drogue


Bonjour,

J’ai réussi à avoir une interview avec une jeune fille de 11 ans tout juste. Je l’ai trouvé dans la rue, affalée sur le trottoir dans une marre de vomi. Il était 5 heure du mat’ et le jour ne s’était pas encore levé, elle non plus d’ailleurs. Alors j’ai du m’approcher avec mes grosses chaussures pour lui secouer délicatement la tête avec une grande claque. Lorsqu’elle ouvre les yeux, elle ne sait pas où elle est et me demande où est le bonhomme rose. N’ayant jamais entendu parlé de ce bonhomme je la relève et lui donne à boire (de l’eau). Nous nous asseyons sur un banc alors que je sors mon calepin pour prendre quelques notes.

Arvel : « Bonjour jeune fille, désolé d’avoir été aussi brusque, mais de voir une jeune demoiselle de votre âge dans cet état… »

La jeune fille: « Hé mais tu sais, c’est tous les jours comme ça. Moi, mon grand kiff, c’est l’alcool. Bon, un peu la drogue quand je veux vraiment m’amuser avec mes copines. Mais en général, je bois une à deux bouteilles de Vodka toute seule, et là je suis vraiment trop trop bien ! Et puis de toute façon y’a que ça pour s’amuser de nos jours, la société est corrompue, nous les jeunes nous n’avons pas notre place ici ! Alors il faut s’évader ! »
Elle allume difficilement une cigarette toute écrasée.

Arvel: « Tu as l’air d’en connaitre un rayon sur la société et la place des jeunes dans cette dernière. Mais dis-moi, n’es-tu pas trop immature pour penser de telles choses, tu as le temps de grandir, tu n’es qu’en 6ème je parie. Et puis tu n’as pas peur pour ta santé ? Avec tout cet alcool que tu as dans le sang, la cigarette… Et la drogue me dis-tu ? N’as-tu pas la sensation d’être prisonnière d’un phénomène de mode où tu fumes, bois et te drogues pour faire comme les autres et ne pas être exclue d’une pseudo bande d’adolescentes pré-pubères ? « 

La jeune fille: « Mais toi vas te faire foutre, je fume si je veux ! Je m’amuse moi au moins, je reste pas dans ma maison comme toi et ton bloc-note ! Avec mes copines on adore boire jusqu’à nous faire vomir ! Oé, après y’en à partout dans ma maison ah ah ah ! »

Je me lève du banc et range mes affaires dans mon sac en bandoulière. Je fais ça pour ne pas mettre une claque à la jeune insolente qui croit tout savoir de la vie, et je m’en vais.

Bien entendu, tout ça est faux, je n’ai jamais été reporter et je n’ai jamais ramassé de jeune fille de 11 ans dans du vomi pour l’interroger en suite. De toute façon une telle jeune fille n’aurait pas pu tenir le langage précédemment cité. Tout ça pour vous faire réagir sur la gravité de la chose. Car, je suis dans un établissement scolaire qui accueille lycéens, prépas et collégiens, et tous les jours en sortant de cours, je vois ces petites connes (pas d’autres mots) et ces petits cons, la cigarette à la bouche avec une bouteille de bière à côté d’eux.
Pourquoi font-ils ça ? Et bien je ne suis pas psychologue mais il faut avoir un sacré problème mental pour ruiner sa santé d’une telle sorte à un si jeune âge. Je pense au phénomène du mouton, pour s’intégrer il faut faire comme les autres, s’habiller comme les autres, et s’il le faut, se droguer jusqu’à la mort… Comme certains autres.

Voilà un poste pas très drôle mais qui, je l’espère, va vous faire réagir car la situation est grave, les jeunes fument de plus en plus tôt, la drogue arrive plus tard mais leur vie est déjà scellée à la première cigarette. Je rappelle que ce ne sont pas tous les jeunes qui sont dans ce cas, mais bon quand même.

Je vous souhaite une bonne journée, quant à moi, je vais m’allumer une clope et boire mon petit whisky dans mon coin comme j’en ai l’habitude.

Be Sociable, Share!

6 réflexions au sujet de « Interview d’une gamine alcoolique qui fume et se drogue »

  1. avatarcrowy

    aprés sa pleur que sa ce fait violer je comprend pourquoi quand j’entend ça

  2. avatarFuck off

    Ces jeunes ont besoin d’aide et d’encadrement et toi tout ce que tu trouves à faire c’est de les traiter de cons, désolé mais c’est toi la conne. Franchement…. Tu dis sa mais sa pourrait très bien être un de tes enfants à voir la manière complètement stupide avec laquelle tu raisonne.

  3. avatarBwah

    Alors là bravo l’analyse sociologique, magnifique. J’applaudis tout seul devant mon PC tellement c’est beau. Tu analyses aussi bien le phénomène que cette gamine imaginaire analyse la place des jeunes dans la société, félicitations !

  4. avatarmarco

    je pense qu il faut aider ses jeunes pour qu ils aient un bonne avenir ne pas les laissaient dans la rue. Non ils faut les prendre en charge dèsmaintenant

  5. avatarXXXO

    Premièrement, tout les jeunes ne sont pas comme tu le décrit, et sa c’est vraiment con ce que tu écris).
    Deuxièmement, les jeunes des années 80 à 90 fumaient et buvaient déjà autant qu’aujourd’hui, la seul différence, c’est qu’on ne se cachent plus.
    Troisièmement, ce n’est pas obligatoirement un phénomène de masse, certains, si, mais d’autre non, fumer ou boire peut être un plaisir, pour certains jeunes (j’en fais partie), ce peut être aussi pour ce rapprocher de l’age adulte et être en contradiction avec ses parents. Ce qui n’implique pas forcément de mauvais résultat scolaire
    Quatrièmement, je crois que malgré se que vous penserai, je suis bien mieux placé que vous pour le dire.
    Anna, 15 ans, 3eme, 16, 43 de moyenne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.